Des consultations en marchant
 

Je propose aux patients qui le souhaitent des consultations dans la nature.

Les études en Psychologie Positive démontrent à quel point la connexion avec la nature permet d'être davantage en connexion avec soi-mêmeet diminue même par six, le nombre de maladies cardio-vasculaires ! La marche est un puissant facteur de mieux-être psychique.

 

Elle a d’abord été mise en place par Clay Cockrell, psychothérapeute new-yorkais, avec l’un de ses patients à Central Park.

 

Face à l'anxiété, l'épuisement émotionnel ou la dépression, les séances de thérapie associées à la marche dans la nature (re)mettent l'esprit rapidement en mouvement et ouvrent la porte à de nombreuses possibilités de changement ! La marche permet d'élargir nos horizons face aux problèmes de la vie et nous pousse à l'action sur le chemin de nos pas.


Cette nouvelle façon d’appréhender les consultations chez le psychologue permettent de passer du « face à face » à un « côte à côte » parfois plus facile pour se livrer. De plus, le fait de marcher nous met en mouvement. Alors que nous avançons psychiquement nous avançons aussi physiquement.

 

En marchant, nous amplifions notre respiration et cela permet une meilleure oxygénation, propice à générer le calme intérieur et l'équilibre psychique. A cet égard, une récente recherche de l'université de Stirling en Écosse a démontré toute la puissance thérapeutique de la marche thérapeutique contre la dépression en démontrant que 5 séances de 30 à 40 minutes par semaine suffisaient pour commencer à se sentir mieux psychiquement.

 

La marche atténue les sentiments négatifs, la rumination mentale : le rythme soutenu d'un pied devant l'autre, surtout dans des environnements naturels apaise nos émotions. Une formidable thérapie donc, simple, accessible à tous, qu'a ainsi résumée le psychiatre Boris Cyrulnik: «L'action, l'affection et la mentalisation (processus par lequel nos émotions sont transformées en pensées) sont nos tranquillisants naturels prescrits lors d'une marche.»